mercredi 20 mars 2013

L’apprentissage des langues pour sa vie professionnelle.

A l’heure où nous parlons de plus en plus de mondialisation, d’Europe et de notions supranationales, il est clairement nécessaire de connaître au minimum deux langues étrangères dans le cadre professionnel.

Apprendre l’anglais n’est plus quelque chose d’utile mais bel et bien une nécessité. C’est dans la connaissance d’une troisième ou même d’une quatrième langue que vous vous démarquerez. Aujourd’hui l’espagnol se révèle être très important avec les pays émergents d’Amérique du Sud, le Russe également avec les accords en développement, notamment en terme d’énergie, entre l’Europe et la Russie, le chinois pour communiquer avec les acteurs de la deuxième puissance mondiale. Nous vivons une époque où les TIC (Technologies de l'information et de la communication) ont cassé les frontières des pays pour nous baigner dans une économie à l’échelle mondiale, un marché sans frontière qui requiert évidemment l’usage des langues étrangères.

Le français est parlé dans divers coins du globe : Europe, Amérique du Nord, Afrique… mais ne se classe finalement environ qu’à la dixième place des langues les plus parlées en 1ère langue tandis qu’il se trouve être la 5ème langue en terme de 2nde ou 3ème langue. Mais le poids du français à l’échelle international n’est pas réellement important.

Drapeaux européens

Parmi les langues les plus recommandables dans une vision professionnelle à moyen et long terme, nous vous conseillerions de vous pencher, en plus de l’anglais, sur l’espagnol, le russe, le chinois, l’arabe ou le portugais.

Dans le cadre d’une insertion professionnelle, il n’est pas nécessaire de vous préciser qu’afficher 3 ou 4 langues sur un CV est un plus. La connaissance de deux langues est devenue quelque chose de commun et le monde du travail actuel force aux échanges et à la mobilité.

Donc pensez-y, il n’est jamais trop tard pour apprendre. 

Aucun commentaire: