lundi 27 mai 2013

Le flyer : un vecteur de communication ET de prospection.

S'il existe un vecteur de communication qui permet à un bon nombre d'entreprises de communiquer et de prospecter pour un budget raisonnable, celui-ci se nomme flyer, ou plaquette de présentation d'entreprise.

Atteindre vos prospects de manière ciblée :
Un bon flyer parle directement à une cible bien précise. Le flyer sera donc rédigé en fonction d'habitudes, d'us et coutumes mais aussi d'un environnement esthétique. Il doit pouvoir retenir l'attention du lecteur et sortir du lot d'informations déjà vues, lues ou entendues. Il faut pour cela que le graphisme et le rédactionnel soient élaborés de la manière la plus professionnelle qui soit.

Le rédactionnel doit aller à l'essentiel :
Plus personne n'ayant de temps à perdre, assurez-vous que le message transmis soit compréhensible en quelques secondes. Faites ressortir les points importants et oubliez les détails superflus. Le flyer n'est pas un roman, c'est un document qui se doit de donner l'envie de vous contacter.

Le graphisme doit pouvoir captiver :
Lire un document bien rédigé mais mal illustré serait un peu comme « vouloir prendre une voiture n'ayant pas de roues ». Le graphisme est l'élément numéro 1 d'une bonne communication, c'est lui qui va donner la première impression aux lecteurs. Le graphisme sert surtout à faciliter la mémorisation et la reconnaissance d'une entreprise, avec une charte graphique rigoureuse.

L'importance du coupon réponse :
Par définition, un flyer est en règle générale composé en trois volets. Réserver l'un de ces volets pour un coupon réponse prêt à être détaché et être expédié (avec l'affranchissement T) permet d’accroître le taux de retour en terme de contacts et potentiels clients.

Le choix de la qualité du papier :
Un flyer se doit être cohérent de A à Z. Le choix du papier est aussi important « que le choix d'une bonne paire de chaussures ». Iriez-vous faire un marathon avec des mocassins ? Certainement pas. Sachez distinguer la conception d'un flyer de celui d'un prospectus.

Réduisez les coûts en ayant une logique de distribution :
Il est nécessaire de pouvoir distribuer un flyer de manière très ciblé, c'est à dire là où se trouve votre public cible. Si vous êtes une entreprise qui vend à des particuliers, ne gaspillez pas vos flyers dans la distribution massive. Vous êtes un professionnel de la rénovation de l'habitat ? Distribuez dans des zones à résidences individuelles par exemple !

Les mentions obligatoires :
  • Tout écrit public doit porter la mention du nom et du domicile de l’imprimeur, en vertu de l’article 3 de la loi du 29 juillet 1881. La sanction encourue est pénale : une amende de 3 750,00 Euros. De nos jours l’adresse mail est tolérée puisqu’elle renvoie à l’ensemble de ces informations. Si l’imprimeur est également l’auteur de l’imprimé, il est courant de voir inscrit la mention « Imprimé par nos soins ».
  • La mention « Ne pas jeter sur la voie publique », en vertu de l’article L. 541-10-1 du Code de l’environnement.
  • La dénomination et le SIRET pour les entreprises commerciales et personnes morales, en vertu des articles R. 123-237 et R. 123-238 du Code de commerce.
  • Si le propos concerne l’alimentation (aliments et boissons), la loi française impose dorénavant d’apposer certaines phrases clés. Plus de détails sur www.mangerbouger.fr
  • L’article L.3323-4 du code de la santé publique prévoit que la publicité en faveur de boissons alcoolisées doit rappeler le message sanitaire suivant « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ».

Le flyer est donc un outil marketing important. Faire appel à un professionnel vous permettrait d'aller plus vite et plus loin.

Aucun commentaire: